Modele bdes

«Modélisation et prédiction dans des nébuleuses et des modèles Photoionisés pour l`évolution des lignes d`absorption de Balmer, et des modèles de synthèse évolutionnaire élevés par Garcia-Vargas, Bressan, Molla in 2001, une nouvelle version améliorée PEGASE. 2 par Damien le borgne et Brigitte Rocca-Volmerange, 2001, (Astro-pH/0202359) est apparu. Il a un serveur correspondant, permettant à un utilisateur de fonctionner avec des données simulées. Nous prévoyons d`utiliser ces nouveaux modèles de types de galaxies standard aussi lors de l`estimation des paramètres. Le code «projet d`Etude des GALaxies par SYNTHESE évolutif» par une autre exploration robuste de ce numéro est fournie dans le code VESPA (décrit en détail dans Tojeiro et al. 2007). En tant que paramètres indépendants (voir 4,1), Tojeiro et coll. ont choisi 2 valeurs de métalcity et un binning logarithmique en âge qui peut varier entre les grosses (3 bacs d`âge) et les fines (16 bacs d`âge). L`atténuation de la poussière et la métallicité variable sont explorées en répétant l`ajustement avec la VESPA sur une grille de paramètres. Les barres d`erreur sont dérivées en créant des représentations noisées des spectres d`entrée et en répétant l`ajustement n fois. La caractéristique principale des codes dans le contexte actuel est qu`il explore les SFHs dans un processus itératif qui va de la résolution grossière à fine. Il utilise la méthode décrite dans Ocvirk et coll.

(2006) pour estimer à chaque étape, combien de paramètres peuvent être récupérés pour un problème linéaire perturbé par le bruit. Le meilleur ajustement utilisera ainsi seulement autant de populations stellaires indépendantes que requises par les données. Néanmoins, un mise en garde reste, qui est que le SFH à l`intérieur de chaque bac est fixé pour être soit un SFR constant ou de telle sorte que la contribution de lumière de chaque âge est plus ou moins constante. Lors de la récupération de paramètres tels que M/L et dans les cas où les groupes d`âge sont grossiers, cela entraînera une sous-estimation de la véritable incertitude dans ce paramètre, par rapport à une méthode véritablement non paramétrique. Pour la plage de longueurs d`onde optiques, une exception à la pré-condition de linéarité existe sous la forme du code STARLIGHT (CID Fernandes et al. 2005), qui est basé sur le recuit simulé et n`a donc pas besoin de linéarité. La cohérence entre STARLIGHT et d`autres codes fondés sur des hypothèses de linéarité a été trouvée. Un autre code évitant les conditions de linéarité a été présenté dans Richards et coll.

(2009). La série de lignes d`absorption stellaire et les caractéristiques utilisées pour caractériser l`âge et la métalcité des amas stellaires et des galaxies Ilbert et coll. (2010) ont conclu de cette étude que l`utilisation de décalages photométriques n`est qu`une source d`incertitude faible lors de la dérivation masses stellaires pour un échantillon de galaxies.