Pourquoi le documentaire radio?

Le programme de formation La Radio pour le changement sociale est une réaction due à un manque réel. Bien que le documentaire sonore ait des possibilités énormes en termes d’impact sur le public, il n’y a pas, pour le moment, en Afrique de l’Ouest, une véritable formation en ce domaine. Notre programme veut aussi amener cette formation dans des régions reculées, car que nous savons qu’il est d’une d’importance capitale de renforcer les capacités des médias qui agissent dans les zones éloignées de la capitale, où la radio communautaire est, encore plus que dans les zones urbaines, le cœur de la diffusion d’information dans les communautés.

Le documentaire est un genre parfait pour avoir un impact sur le public, beaucoup plus que le reportage ou les journaux télévisés. Un documentaire s’inspire de l’actualité, tout comme le reportage, mais le résultat est un produit plus universel, qui peut un large public pendant longtemps, alors que l’intérêt d’un reportage est souvent limité dans le temps.

Un documentaire bien réalisé sur une thématique importante peut intéresser un large public, au niveau national et international (dans toute la sous-région de l’Afrique de l’Ouest francophone par exemple); un bon documentaire peut être diffusé plusieurs fois pendant une longue période, car il ne devient jamais daté, et peut être rediffusé si la thématique redevenait d’actualité. Un documentaire est en général une histoire personnelle, traitée de sorte qu’elle devienne une histoire globale, paradigmatique et exemplaire, capable de parler à tout public.

Produire des documentaires radio grands format pour une large diffusion est primordial pour n’importe quel réseau de radios, car il permet la circulation du contenu (à travers la radio, les réseaux sociaux, les podcasts, les festivals, les sites spécifiques etc.), alors que d’ordinaire les radios ne programment que du traitement brut de l’information.